CHIRURGIE SECONDAIRE

La chirurgie secondaire

La chirurgie secondaire est celle qui est pratiquée au-delà de la période de prime enfance. C’est-à-dire après la chirurgie primaire. Elle concerne :

  1. l’amélioration de la phonation: en fermant soit une fistule (communication) entre le nez et la bouche, soit en pratiquant une pharyngoplastie (allongement du palais mou)
  2. la fermeture de la fente alvéolaire : greffe osseuse alvéolaire
  3. l’amélioration esthétique de la cicatrice de la lèvre
  4. l’amélioration esthétique et fonctionnelle du nez

1. Phonation

Il est possible qu’une communication entre le palais et les cavités nasales persiste après la chirurgie primaire. Cette communication peut causer des passages de liquides et de nourriture vers le nez. Elle peut aussi causer un déperdition nasale lors de la phonation.

La chirurgie secondaire a pour but de fermer cette communication (fistule oro-nasale), en général dès l’âge de 5 ans.

L’insuffisance vélo-pharyngée (IVP) désigne un défaut de fermeture entre le voile du palais et la paroi postérieure du pharynx. Le traitement de l’IVP repose sur une identification précoce, une prise en charge et un suivi orthophoniques spécifiques. La chirurgie est nécessaire en cas d’échec de cette thérapie conservatrice ou si le défaut anatomique ne permet pas à l’enfant de progresser. 

La chirurgie a pour but d’allonger le palais mou. On peut proposer (1) l’injection de graisse dans la zone rétropharyngée afin de diminuer l’espace entre la voile et le pharynx, (2) un allongement du palais mou par un lambeau pharyngé et/ou (3) une pharyngoplastie qui consiste à réaliser un lambeau pharyngé associé à un recul du palais dans son ensemble (push-back).

Un syndrome d’apnée du sommeil (SAS) et des obstructions chroniques peuvent apparaître à la suite de ces opérations et il convient de faire des polygraphies du sommeil avant et après les opérations.

2. Greffe osseuse alvéolaire

3. Amélioration esthétique de la lèvre

Les retouches esthétiques de cicatrices labiales se font quand l’enfant le demande. Cette chirurgie se fait de manière ambulatoire avec ablation des fils à une semaine. Elle consiste soit à refaire la cicatrice, soit à l’allonger soit à mettre du tissu dans la lèvre supérieure su celle-ci manque d’épaisseur.

4. Amélioration esthétique et fonctionnelle du nez (rhinoplastie)

Dans les cas extrêmes ou sur demande de l’enfant et des parents, une rhinoplastie conservatrice consistant en une réorientation des cartilages alaires peut être proposée dès l’âge de 6 ans. Souvent, elle ne permet pas de surseoir à intervention plus conséquente dès l’adolescence. Cette dernière intervention consiste vers l’âge de 16 ans à rectifier la cloison nasale et à symétriser les narines et la pointe du nez au moyen d’une greffe de cartilage. L’équipe essaie de grouper les interventions pour perturber le moins possible la vie familiale et scolaire de l’enfant.

Last Updated on